Actualités de Labyrinthe

21 articles

témoignages-labyrinthe

Qui l’eut cru!!!

En 2018, Sylvie 40ans vient me voir pour un désir d’enfant qu’elle n’arrive pas
à avoir, et pour cause :
Elle a commencé ses démarches en 2014 par des stimulations ovariennes
simples qui n’ont rien données. Puis au FIV directement, pas d’insémination
car elle a une endométriose diagnostiquée. Les 4 FIV autorisées par la loi ont
été effectuées dans deux hôpitaux de Bordeaux. Pour l’endométriose, deux
coelioscopies ont été faites, avec ponction des kystes la première fois sans
résultats. Sylvie a ensuite interrogé des spécialistes de l’endométriose qui
l’ont opéré et mis sous decapeptyl pendant 6 mois (médicament déclenchant
une ménopause artificielle, donné également lors de cancer des testicules et
de la prostate, effets secondaires sévères.), ce qui a diminué voir supprimé
l’endométriose.
Suit toutes une série d’opérations et stimulations ovariennes infructueuses.
Son médecin lui dit alors qu’elle ne pourra jamais avoir d’enfants.
J’interviens entre la deuxième et la dernière FIV. Sylvie est désespérée, étant
venu à une de mes conférences, elle vient me voir.

Je lui fdait 3 séances à un mois d’intervalle en travaillant sur ses peurs d’être enceinte, active quelques points de méridiens en acuporessure, et lui fait trois protocole spécifiques de kinésiologie.

A la 3 ème séance,
Son beau frère vient d’avoir un bébé, ce qui lui a déclenché une crise de
désespoir. Nous travaillons sur la frustration et la colère
Je finis par des conseils en nutrition et lui donne un complément alimentaire
MTC à prendre pendant l’ovulation pour la stimuler.


Je n’ai plus de nouvelle de Sylvie pendant un an, puis je reçois un message par
les réseaux sociaux et une photo de sa première fille en 2019. Elle m’explique
que la dernière FIV n’a pas fonctionné, mais a réussie à être enceinte
naturellement avec un accouchement tout à fait normal. Cette année elle a
mis au monde un fils qui se porte à merveille,

qui l’eut cru !!!!

actualite-de-labyrinthe

Stage de jeûne et communication bienveillante du 29 au 30 Octobre 2022

Stage de communication bienveillante associé à un jeûne de remise en forme
Pour être proche de soi et des autres, il est associée à une sensibilisation au bienfaits du jeûne. Elle nous fait comprendre les modalités d’entrée et de sortie d’un jeûne hydrique, ainsi que ses grands avantages pour le mieux-être, et la remise en forme de l’organisme.
Ce stage est associé à des exercices simples améliorant le bien-être, des marches, des relaxations,… Le thème du stage de septembre est :

Le mouvement et les sensations de mon corps

N’hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements

Programme et fiche d’inscription en fin d’article

Video de présentation sur les stages :

soin-kinesiologie-healing

Comment réussir à bien s’alimenter

Bien manger

Le Harvard Medical School, faculté prestigieuse de médecine Américaine, mais aussi bon nombre d’études, et de scientifiques livrent une analyse chiffrée et pertinente des dérives alimentaires actuelles.

Comme le montre les films :

L’excès de graisses animales, de sucres ajoutés, de calories,…induisent inévitablement des pathologies qui peuvent facilement se corriger par une remise en cause alimentaire.

Pour ma part, je considère l’alimentation comme une affaire personnelle qui n’est pas histoire de régime. Changer d’alimentation est un long, lent et continue processus qui demande une transformation intérieure et une détermination profonde.

Les grands principes en matière d’alimentation :

Au niveau de sa posture

  1. Se faire plaisir tout en respectant l’ensemble des principes.
  2. Écouter son corps, et pas seulement sa tête.
  3. Essayer avant de pratiquer, expérimenter avant d’adopter.
  4. Respecter les règles qu’on se donne avec une ferme détermination sans culpabiliser en cas d’écart. (Rester doux avec vous-même)
  5. Manger à satiété, mais pas plus.

Au niveau de l’alimentation

  1. Le moins possible de produits industriels et transformés. (Aliments frais, peu chauffés (40 à 60°)
  2. Des aliments vivants chaque jour : fruits, légumes, graines, etc…
  3. Le moins possible de graisse animale à l’origine de pathologie cardiovasculaire.
  4. Diversifier en découvrant de nouveaux aliments : Céréales (complètes), légumineuses, aromates, plantes, etc…
  5. Varier les sources de protéines en privilégiant les protéines végétales.
  6. Manger les fruits et oléagineux en dehors des repas.
  7. Limiter les sucres artificiels et le sel.
  8. S’hydrater correctement.
  9. En cas de difficulté, ne pas hésiter à se faire aider (par un kinésiologue par exemple).

Bien s’alimenter, c’est se découvrir chaque jour un peu plus.

Bien s’alimenter c’est s’aimer et aimer sa vie.

Bien s’alimenter, c’est aimer le monde qui nous entoure et le respecter.

Be Happy

Guy-Arnaud Pénet, kinésiologue

La Kinésiologie en questions

Mais qu’es ce que c’est cette kinésiologie Adaptogénèse???

J’ai toujours du mal à expliquer la kinésiologie, et à fortiori l’adaptogénèse. La réduire au test musculaire seul est tellement faux. Essayons d’aller d’abord dans les grands principes de celle-ci.

  • L’adaptogénèse est une technique globale, elle prend le compagnon dans sa totalité. Pour cela, elle le considère comme un ensemble de systèmes interagissants entre eux: système psychologique, physique, organique, énergétique, etc… Elle considère que ce compagnon fait partie également d’autres système : son environnement proche, son habitat, la nature,…, et encore au-delà est en interaction avec l’ensemble du connu et de l’inconnu.
  • L’adaptogénèse est une technique non verbale. Les corrections effectuées sont toutes indiquées non pas par le discours du compagnon, mais par son corps. C’est donc le corps, et non le verbe qui détermine si ce qu’on lui fait est bon pour lui. Pour être efficace, il est donc impératif d’avoir un outil de décodage du corps et de ses stress qui soit efficace, c’est le test musculaire.
  • L’adaptogénèse prend appuie sur le tonus musculaire qui indique tous stress que le corps ressent, et comme tous les systèmes interagissent entre eux, les stress peuvent provenir de n’importe quel systèmes. Il m’arrive de réaliser des corrections qui n’ont à priori rien à voir avec le sujet traité, et pourtant!!!!
    L’adaptogénèse a, comme la kinésiologie une dimension éducative. Les protocoles sont tous structurés de la même manière :
  1. Je recherche et recrute le stress et je montre au corps qu’il est stressé (tonus musculaire faible)
  2. Je demande au corps ce dont il a besoin pour supprimer ce stress (parmi les 400 corrections étudiées)
  3. Je montre au corps comment faire pour retirer ce stress (en réalisant la correction)
  4. je montre au corps que ce que j’ai fait a supprimé le stress (tonus musculaire fort)

Cette façon de faire permet au corps de mémoriser et reproduire la correction par biofeedback (en faisant la différence entre l’avant et l’après).

De ce fait, la disposition du compagnon face à son problème et son désir de changer sont très importants. En effet, bien que la correction mémorisée dans le corps puisse être tout a fait efficace, si le compagnon n’est pas moteur, et acteur du changement opéré, l’automatisme initiateur du stress peut revenir très vite.

L’adaptogénèse a donc un champ d’action beaucoup plus vaste que ce que l’on peut penser et dépend non pas du test musculaire proprement dit, mais de la pertinence de la correction effectuée, et sa tenue dans le temps. Le kinésiologue en adaptogénèse indique simplement le chemin le plus harmonieux pour que le compagnon se sente bien dans son quotidien et sa vie. C’est pour cela que j’utilise le nom de compagnon, comme les compagnons du tour de France qui parcouraient la France pour apprendre leurs métiers. Je suis Maître de compagnonnage. Les personnes qui viennent me voir sont des compagnons non pas du tour de France, mais du tour de leur vie.

Mais alors kinésiologie, et adaptogénèse, quelles différences?

Aujourd’hui, la kinésiologie regroupe un ensemble de protocoles élaborés au cours du temps par des figures emblématiques:

  • George Goodheart pour le touch for health
  • Le brain gym et la kinésiologie éducative pour Paul Dennison
  • le concept 3×1 pour Gordon stockes et Daniel Webside
  • l’Applied kinesiologie pour Richard Utt
  • etc…

Tous ces courants ont été repris et réutilisés, regroupés et complétés dans un ou plusieurs domaines particuliers, formant une multitudes de courants, mais dont les bases sont toujours les mêmes.

L’adaptogénèse reprend les postulats de base de la kinésiologie, et a essayé de définir l’ensemble des systèmes interagissant entre eux, pour créer un tout cohérent et pertinent.

Francis Vieules, son créateur et directeur de l’école de kinésiologie et d’Adaptogenèse EDUtm. indique, L’Adaptogénèse est :

  • Une approche synthétique, globale et holistique plutôt qu’un syncrétisme de différentes techniques
  • Une recherche plus causale des déséquilibres pour obtenir des corrections durables ou définitives
  • Une attention accrue au respect du principe d’innocuité dicté par l’idéal hippocratique (Primum non nocere).

Quelques exemples d’application :

  • Consolider le « concept de soi » (confiance en soi, sentiment d’identité, sentiment de compétence, image de soi) ;
  • Réhabiliter sa capacité de choix et se libérer des attitudes d’autosabotage, afin d’avancer vers ses objectifs ;
  • Améliorer sa posture à travers l’approche des « Quatre Grands Déséquilibres » (qui regroupent près de 200 équilibrages) ;
  • Augmenter sa résistance physique et sa capacité de récupération grâce à l’intégration du schéma corporel (basé sur le concept des « clivages ») ;
  • Améliorer ses capacités d’apprentissage à travers la réintégration de réflexes dynamiques et posturaux.

Comme vous le voyez, l’adaptogénèse ne se réduit pas au test musculaire et a des corrections juste psychologiques, elle est le fruit de la recherche de dizaines d’années et a pour but l’harmonie des systèmes inter dépendants qui nous animent.

A très bientôt

be Happy

Covid19, J’en rajoute une couche

Beaucoup de choses sont dites au niveau du COVID19, j’aimerais juste partager ce que je fais personnellement afin de préparer mon corps au mieux. Bien sur je respectes les recommandations préconisées par les instances gouvernementales :

gestes Coronavirus

Mais encore :

  • Tous les matins je nettoie mes sinus avec un LOTA et de la fleur de sel
  • Je prends 1 cachets de vitamine C 1000 naturelle par jour
  • Je prends de la vitamine D chaque jour suivant les AJR recommandés (Apport journalier recommandé :1000UI/jour), cette vit D est végétale
  • Je mange le moins cuit possible (Cru, vapeur douce, lactofermenté,..)
  • J’agrémente toutes mes salades de graines germés, de graines(tournesol, courge, césames, pignons,…)
  • Je ne mange pas de viande (cela est normal puisque je suis vegan, mais cela me semble important de limiter au maximum la consommation de viande). Mes repas sont composés de salades, céréales et légumineuses (d’origine biologique) que je cuisine moi-même au maximum
  • Je mange des fruits en début de repas ou entre les repas.
  • Je mange des oléagineux entre les repas (noix, amande, noix de cajou, noix du Brésil,…)
  • Un peu de chocolat le midi (sans lait et confectionné avec le beurre de cacao)
  • Je suis un accro du café, et ça je ne suis pas arrivé à le supprimer ou le réduire
  • Enfin, et autant que faire se peut, je fais de l’exercice.

Avant la crise, j’avais la crève (peut être la maladie), puis tous les soirs j’avais un petit mal de gorge, cela m’a interrogé. Aujourd’hui tout est parti et je me sens bien et rassuré.

Cette crise est l’occasion de remettre en cause personnellement un certain nombre de choses, dont son type d’alimentation. Essayer de modifier ses habitudes, en regardant, en s’observant est la meilleure façon de devenir fort dans sa tête et dans son corps.

Ce que je fais est simple, mais me rassure et supprime le stress de l’éventuelle maladie. Ca me protège donc des perte d’énergie dues au stress et me rend plus fort.

Essayez de sentir ce qui vous rend plus fort?

ALORS ALLEZ Y ESSAYEZ DE MODIFIEZ VOS HABITUDES ALIMENTAIRES

BE HAPPY